Ma lecture du mois d’août: Derrière la haine

Follow my blog with Bloglovin

Désolée de ne te parler que d’un livre ce mois-ci mais le mois d’août a été un peu chargé.  Du coup, je te présente:

Derrière la Haine de Barbara Abel

Derrière la Haine

D’un côté, il y a Tiphaine et Sylvain, de l’autre il y a Laetitia et David. Deux couples, voisins et amis, fusionnels et solidaires, partageant le bonheur d’avoir chacun un petit garçon du même âge. Maxime et Milo grandissent ensemble, comme des jumeaux. Jusqu’au drame. Désormais, seule une haie sépare la culpabilité de la vengeance, la paranoïa de la haine…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce livre te tient en haleine et qu’il est super difficile de le refermer.  Je me suis surprise à me lever à 6.00 du matin pour pouvoir le finir avant que mon fils ne se réveille (si, si, j’te jure!!!).

Le synopsis est assez sympas: 2 couples qui vivent dans 2 maisons mitoyennes et dont les enfants ont quasi le même âge.  Les 2 couples s’entendent parfaitement, se voient régulièrement et adorent passer du temps ensemble.  Les enfants vont dans la même école, n’ont que trois mois de différence et sont les meilleurs amis du monde.  La situation idéale, l’amitié parfaite, bref, le bonheur à l’état pur.  Jusqu’au jour où l’un des deux enfants décède.

Le roman est particulièrement bien mené, il n’y a pas de temps morts, pas de chapitre inutile et le tout est très bien écrit.  On ressent la peine du couple qui a perdu son enfant, on comprend celle que les voisins ont pour leurs amis, pour eux-même et pour leur enfant qui vient de perdre son meilleur ami.  On se rend compte à quel point les problèmes de grands peuvent affecter les plus jeunes et on a envie de croire qu’après la pluie arrivera le beau temps.  Seulement voilà, tout ne se passe pas toujours comme on le souhaite.  Une ambiance électrique s’installe au fur et à mesure des pages, des événements surprenants, voire inquiétants se produisent. Les relations se détériorent afin que la méfiance puis la haine s’installent.  On se demande comment on en est arrivé là, qui a tort, qui a raison?  Est-ce possible qu’une amitié sincère se perde à ce point?  Sommes-nous vraiment à un point de non-retour?

J’ai adoré ce livre qui m’a confirmé le talent de Barbara Abel que j’avais déjà pu constater dans Duelle.  Certes, dans ce thriller, il n’y a pas de tueurs en série ni d’effusion de sang.  Tout est beaucoup plus subtil, plus insidieu, plus sournois.  Tout est dans l’ambiance, dans la tête.  Je ne peux pas en dire trop car comme dans tout bon suspens, si je raconte la fin, l’histoire perd un peu de son charme.

Bonne nouvelle pour les amateurs de ce livre, il y a une suite à Derrière la haine.  Je vous conseille de ne pas lire la quatrième de couverture d’Après la fin si vous ne voulez pas gâcher votre plaisir.  Perso, j’attends de pouvoir louer la suite à la Biblio pour vous en faire une petite revue.

Bonne lecture,

Isa

 

This entry was posted in Lecture.

2 comments

Laisser un commentaire