Après la fin de Barbara Abel

Follow my blog with Bloglovin

Après la finTiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans.  Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d’autres époux… Aujourd’hui leur couple bat de l’aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n’est pas une partie de plaisir.  Une situation qui pourrait être très classique…  Si Milo n’était pas leur fils adoptif.  Si Milo n’était pas le fils de leur ancien voisin David qui s’est suicidé dans sa propre maison.  Si Milo n’était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l’âge de 7 ans.  Si Milo n’avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée.  Et si une nouvelle voisine n’était pas venue s’installer précisément dans leur ancienne maison, de l’autre côté de la haie, avec un petit garçon de 7 ans… La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés.  Barbara Abel n’en reste pas là.  Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l’horreur et qui ont inconsciemment choisi de s’imposer l’enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames ?  Et juste à côté d’une autre maison qui, dès qu’ils en rouvriront la porte, laissera ressortir tous les fantômes du passé ?

Alors voilà, je l’ai fini!!!

Si tu n’as pas lu mon post antérieur, Après la fin est la suite du roman Derrière la haine de Barbara Abel.  J’avais A-DO-RE le premier, du coup, je me suis précipitée sur le deuxième.

La magie a opéré mais ce n’était quand même pas aussi bien que la première fois (ce qui est très souvent le cas).  Je ne veux pas spoiler donc si tu n’as pas lu le premier livre, ne lis pas cet article STP.  Et si tu le fais, ne viens pas te plaindre que je t’ai raconté des choses que tu ne voulais pas savoir.

Bref, dans ce deuxième volet, on retrouve Tiphaine, Sylvain et Milo du premier opus ainsi que toute une série de nouveaux personnages comme Nora, Nassim, Inès et Alexis.  Ce dernier est d’ailleurs l’un des personnages à faire le lien entre le premier et le deuxième volet puisque c’est lui qui était l’avocat commis d’office de David, le papa biologique de Milo.

Dans cette suite, Nora, fraichement divorcée d’Alexis, s’installe dans la maison mitoyenne avec ses deux enfants: Nassim et Inès.  Les relations de voisinage se passent au mieux jusqu’au jour où Alexis se souvient qu’il s’est déjà rendu dans la maison de son ex-femme.  A partir de là, la tension s’installe insidieusement tout au long du roman.

On se demande si Alexis va entreprendre des recherches sur son ancien client, ce qu’il va trouver, ce qu’il va comprendre, s’il va en parler,…  Bref, on pressent que le passé va nous rattraper mais on ne sait ni quand, ni comment.  Je salue une fois de plus le talent de Barbara Abel qui n’a pas son pareil pour mettre la pression, pour faire durer le suspens, pour vous donner envie de crier au personnage « Mais non, ne fais pas ça, ça va te revenir comme un boomerang dans les dents!!!« .  Je me suis bien attachée aux nouveaux personnages et même aux anciens (ne nous mentons pas, pas à tous les anciens).  J’ai aimé l’intrigue même si on sait que l’issue ne sera pas heureuse.  Je me suis trompée parfois dans ce que je pensais voir venir mais j’ai également eu raison de temps en temps.

La fin du livre reste ouverte et te permet d’imaginer 1.000 choses différentes.  Personnellement, je ne sais pas s’il y aura une suite mais j’ai très envie de savoir si la fin que l’auteure a dans sa tête correspond à celle qui se trouve dans la mienne.  Patience donc…peut-être un jour nous aurons un troisième opus!

Si tu l’as lu, n’hésites pas à me faire part de tes commentaires.

Isa

This entry was posted in Lecture.

One comment

  1. Stephanie says:

    ho moi aussi j’ai pensé qu’il fallait une suite.
    Mais je suis d’accord avec toi, il est moins bien que le premier. Je pense que c’est parce que je me faisais une idée parfaite du premier tome du coup j’en attendais encore plus de celui-ci.
    Par contre, les personnages m’ont énervés beaucoup.

Laisser un commentaire