Aux délices des anges – Cathy Cassidy

Aux délices des anges

Anya quitte son pays natal, la Pologne, avec sa petite soeur et sa mère.  Elle va rejoindre son père en Angleterre.  Mais à l’arrivée, le choc est grand.  Loin des rêves qu’elle s’était fait, son quotidien s’avère des plus rudes : son appartement est un taudis, son collège lui fait l’effet d’un zoo plein d’animaux hostiles et survoltés, sa famille manque d’argent…   Il y a bien Dan, ce garçon dont la mère tient le salon de thé « Bienvenue au Paradis » qui s’intéresse à elle.  Mais il a tout du bad boy.  Alors que le monde s’écroule autour d’elle, Anya va découvrir que la douceur se cache parjois là où on ne l’attend pas.

L’histoire

Pour rejoindre son père en Angleterre, Anya et sa famille laissent tout ce qu’ils possèdent: maison, amis mais aussi une partie de leur rêves.  En arrivant à Liverpool, Anya s’imaginait se faire des amis tout de suite, vivre dans un petit cottage anglais avec un jardinet, aller au lycée en uniforme.  Force lui est de constater que la vie qu’elle s’était imaginée n’est pas vraiment celle de son quotidien.

Son père essaie de maintenir une entreprise à flot mais ses économies y passent presque entièrement.  Sa mère fait des ménages pour pouvoir mettre du pain sur la table.  Ils vivent dans un appartement modeste, sans jardin, sans luxe et sans artifices.  L’école n’est pas du tout conforme à ce qu’elle espérait.  La première barrière à laquelle elle s’oppose est celle de la langue.  Certes, elle se débrouille en anglais mais elle n’ose pas parler de peur que l’on se moque d’elle.  De plus, l’accent de Liverpool est une nouvelle chose à laquelle elle doit se faire.  Les gens l’observent, la mettent à part et ne s’intéressent pas à elle.

Sa vie va changer lorsqu’elle se lie d’amitié avec Frankie et Kurt.  Eux aussi sont des outsiders au lycée mais leur amitié est juste magnifique.  Un soir, en rentrant du lycée, ils croisent Dan, ce métis aux ailes d’ange qui les invite à découvrir les délices que sa mère prépare dans son salon de thé.  Anya va très vite se lier d’amitié avec Dan qui n’est autre que la terreur du collège.  Le bad boy qui fait rêver ses demoiselles.  Seulement voilà, cette idyle naissante pourrait bien être tuée dans l’œuf si Anya se voyait contrainte de retourner vivre à Cracovie.

Mon avis

Comme tous les romans de Cathy Cassidy, celui-ci goûte le sucre et le bon sentiment.  C’est un joli conte de Noël où l’on sait d’avance que tout se terminera bien mais où l’on souhaite tout de même savoir comment va évoluer la situation de départ.

L’écriture de Cathy Cassidy est fluide, agréable, les pages se tournent toute seules et bien vite on arrive à la fin du livre.

Ses personnages ont quelque chose d’attachant et de propre à eux:

  • Anya est douce, sincère et donne sa chance aux autres.  Elle essaie de trouver sa place au lycée et sait se faire apprécier de ses amis.
  • Frankie est la meilleure amie parfaite, celle qui s’inquiète de ce qui vous arrive, une pointe rebelle et qui croque le vie et les sucreries à pleine dents.
  • Kurt est parfait dans le rôle de l’amoureux transi.  Il est entre autre intéressé par l’environnement et met un point d’honneur à manger bio.
  • Dan, quand à lui, est le rebelle au grand cœur, le bad boy aux ailes d’ange.  Ses bêtises ont souvent un fond altruiste et il essaie vraiment d’aider sa maman à garder son salon de thé.

J’ai apprécie l’ambiance cosy de ce livre.  J’ai aimé le lire bien installée dans mon fauteuil, avec un plaid et une tasse de thé bien chaud.  Aux délices des anges est comme un bon moelleux, un véritable plaisir.

This entry was posted in Lecture.

One comment

Laisser un commentaire