Ciné: Seul sur Mars

 SSM

Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

Ce n’est clairement pas le style de film qui m’attire à la base mais j’ai passé un super moment cinéma.  Je peux d’ores et déjà te dire que si on m’avait oublié sur Mars j’aurais survécu 4 heures (et encore, je suis optimiste).  Mark Watney, le biologiste de l’équipe d’astronautes qui étaient en expédition sur Mars va devoir faire bien mieux que ça!  Après, lui et moi n’avons pas avec la même formation.  L’avantage quand tu es biologiste, c’est que tu t’y connais un minimum en sciences.  Oui, ça a l’air bête mais pour ta survie sur la planète rouge c’est « relativement » très important.

Mark est organisé et méthodique, il commence donc à faire l’inventaires des vivres qui lui restent et à estimer son temps de survie.  Il se rend vite compte qu’il ne tiendra pas jusqu’à la prochaine mission sur Mars avec les réserves de nourriture en sa possession et décide de prendre les choses en mains.  Et mon Dieu qu’il est doué, doté d’un sens de l’humour que je ne suis pas certaine d’avoir si je me retrouvais coincée à des années de chez moi, sur une planète dont le seul fait de respirer l’air pourrait me tuer.  Mais Mark est cool, tranquille et détendu, il se filme quotidiennement pour nous expliquer ses progrès, fait des blagues…En gros, c’est le pote que tu n’aurais pas voulu laisser seul sur une planète abandonnée.

J’ai halluciné avec tout ce qu’il a mis en œuvre pour assurer sa survie, sa façon d’entrer en contact avec la terre, de transmettre des infos primordiales à son sauvetage…  Mark est véritablement un HERO.  Mais un héro, coincé tout seul sur Mars, c’est quand même pas terrible.  Du coup, la NASA élabore différents scénarios de sauvetage, fait des maquettes, des tests mais le temps ne joue pas vraiment en la faveur de notre héro solitaire.  C’est à ce moment-là que ses anciens coéquipiers s’en mêlent.

Conclusion: C’était bon, très bon et ça fait réfléchir.

Dès lors, si tu veux faire la connaissance d’un martien par intérim, je t’invite vivement à te rendre dans une salle de cinéma, t’acheter un ticket et t’asseoir bien au fond de ton fauteuil.  Le décollage vers Mars commencera dans 3, 2, 1….

This entry was posted in Cinéma.

Laisser un commentaire