Liseuse vs livre papier

Si tu passes régulièrement sur ce blog, tu sais que j’adoooore lire.

Ce que tu ne sais pas, c’est que je lis n’importe quand et n’importe où mais aussi sur n’importe quel support.

Tu me vois venir là?

Livre vs Liseuse: mais pourquoi tant de haine?

Il m’a fallu un certain temps pour le reconnaitre mais le livre papier n’est pas toujours ce qu’il y a de plus pratique pour moi.

Avant de me lancer des pierres, laisse-moi t’expliquer.

Des paramètres qui comptent: l’espace, le poids, le volume

La raison principale de mon passage à la liseuse se résume aux vacances.

En effet, prendre l’avion avec au minimum 4 livres dans les bagages n’est pas toujours pratique.

Déjà tu croises les doigts pour que ton livre arrive sain et sauf (oui, j’ai un petit côté maniaque).

Et puis tu (re)croise les doigts pour que le poids de tes livres ne t’oblige pas à ouvrir ta valise au milieu de l’aéroport car tu es en excess bagage.

Tu n’as aucune envie que ta passion des livres t’oblige (devant une foule de voyageurs hostiles) à leur trouver une place in extremis dans un sac à dos envahi par les playmobils et autres jouets de ton minitoi.

Du coup, un j’ai opté pour la liseuse.  Que tu voyages avec 1 ou 20 livres, son poids ne change pas, les coins restent intacts, bref tu n’es pas obligé(e) d’asperger ta valise d’eau bénite en espérant que les dieux soient avec toi.

La taupe: ma vision déclinante

Ensuite, pour la taupe que je suis, la liseuse est un bien pratique.

En effet, tu as accès à toutes une série de réglages pour rendre ta lecture optimale.  Tu peux même agrandir les caractères et ça, c’est MA-GI-QUE (bon ok, j’ai poussé l’exemple à l’extrême, mais tu vois le concept?).

Je précise que je n’ai pas encore 89 ans mais, pour moi, la liseuse prend tout son sens.

Généralement, après une journée devant le PC, je galère un peu niveau vision mais là…un monde nouveau s’offre à moi, à toi, à nous…

Alors tu l’auras compris, je ne te dis pas de remplacer le papier par la liseuse, je te dis juste que les deux peuvent vivre côte à côte sans devenir la fin de l’autre.

Si jamais tu es passé du papier au numérique ou si tu vis avec les deux, n’hésites pas à me dire si tout s’est passé comme sur des roulettes ou s’il t’a fallu une petite adaptation.

Des bisous,

Isa

Laisser un commentaire